Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2019

test du jeu Burnout 2 : Point of Impact

Le temps des courses en solitaire est révolu ! Need for Speed puis F1 ont ouvert la brèche et Burnout en a profité pour en transcender le principe parvenant même à dépasser le maître ! Et aujourd'hui, Burnout 2 : Point of Impact passe le cap supérieur et redonne, sans doute possible, ses lettres de noblesse aux jeux d'arcade ! Faites chauffer le moteur et apprêtez-vous à brûler des feux rouges tout en vous lançant, sous les yeux médusés des autres automobilistes, dans des carrefours encombrés...
Burnout 2 : à tombeau ouvert ! Si vous éprouvez une vive sensation de frustration lorsque vous prenez le volant et que vous voyez une bande d'escargots vous boucher la vue, alors que votre véhicule affiche tout de même plus de 200km/h au compteur... Gardez votre sang froid et munissez-vous d'un Burnout, le 2 tant qu'à faire ! Il vient tout juste de sortir. Dorénavant à vous la conduite en toute liberté, l'exutoire virtuel qui vous reviendra, au final, moins cher que de f…

Suite du Test du jeu Bodycount

The final (body)countdown

Pour ce qui est du multijoueur, Codemasters nous offre une expérience de jeu assez brouillon dans l'ensemble. Certes les modes classiques sont au rendez-vous (deathmatch, team deathmatch ou encore capture the flag), mais le gameplay reste très agaçant par la lenteur et la lourdeur de chaque mouvement effectué. De plus l'obligation de rester figé lorsque l'on zoom ne facilite pas les choses. Par exemple il sera impossible d'effectuer des tirs précis en plein vol, ou toute autre manœuvre délicate lors d'une attaque. Rester à couvert et tirer à vue reste, par conséquent, la meilleure solution.

Un troisième mode de jeu est disponible, il s'agit du "Bodycount". Ce dernier n'offre rien de plus au soft puisqu'il vous permet uniquement de rejouer les missions déjà effectuées à trois niveaux de difficultés différents, et ce dans le but d'augmenter le grade obtenu . Mode futile puisqu'aucunerécompense n'est a la clé s…

Test de Bodycount sur 360

Les FPS, de nos jours, tentent de pousser l'expérience de jeu au maximum en offrant, le plus souvent, une histoire complexe visant à immerger le joueur dans un scénario plein de rebondissements ou encore de nouvelles idées de gameplay enrichissant ainsi fortement le titre dans son ensemble. Bodycount n'en fait partie. En effet, le titre de Codemasters se contente d'une pseudo trame scénaristique bâclée afin de se concentrer sur des fusillades spectaculaires. Malgrédes lacunes apparentes, le jeu en vaut-il la chandelle ? C'est ce que nous allons découvrir à travers ce test.

Fight fire with fire

Vous incarnez un agent spécial du Network, une organisation dont l'objectif est de restaurer la paix sur la planète etde cesser toute guerre civile entrebelligérants, et ce par la force. L'histoire débute en Afrique de l'Ouest. Largué en parachute au beau milieu d'une guerre civile où deux factions s'affrontent, vous devez mener votre mission a à bien, à savoi…

Xbox Star Wars édition…

C’est aujourd’hui à l’occasion de l’International Comic-Con of San Diego CA, que Microsoft et Lucas Art ont dévoilé un nouveau pack Xbox 360-Kinect assez spécial et pour tout dire assez enthousiasmant… Il s’agit d’une édition limitée aux couleurs de Star Wars et du duo mythique R2-D2 et C-3PO. Encore une nouvelle déclinaison la célébrissime licence de Mister Georges Lucas qui entretient savamment sa poule aux oeufs d’or depuis plus de 30 ans.

Même s’il y a peu de chances que j’achète cette édition limitée, je suis prêt à parier pas mal que les fans de la Guerre des Etoiles ne vont pas hésiter bien longtemps avant de commander l’ensemble de bundle supposé doper les ventes de Kinect Star Wars.
Mais qu’est-ce qu’on trouve donc dans ce pack de ouf qui va faire tourner la tête de plus d’un padawan :
- le jeu Kinect Star Wars (on s’en fout un peu…)
- la console X360 façon R2-D2 avec sons personnalisés (là, ça cause…)
- un capteur Kinect blanc (il pouvait pas le faire vert Yoda…)
- une manette C…

TEST de F1 Racing Championship

Préparez-vous à revivre le championnat du monde de Formule 1 dans toute son intensité avec cette nouvelle simulation signée Ubi Soft. F1 Racing Championship vous permettra de défier les plus grands pilotes mondiaux sur des circuits prestigieux…

Contrairement à MonacoGP2, F1 Racing Championship dispose de la licence FIA. Les amateurs de monoplaces retrouveront donc les 11 écuries (dont Mc Laren et Ferrari) , 22 pilotes, et voitures officielles de la saison… 99 ! Les 16 circuits du championnat du monde ont également été fidèlement reproduits pour le plus grand bonheur des fans. Très complet, F1 Racing Championship vous propose deux modes de jeux. L'arcade, comprenant le Contre la Montre, la Course rapide, le championnat et le mode deux joueurs sur écran splitté (les courses comprennent 11 pilotes dont 9 gérés par la console) , vous permettra d'effectuer quelques tours de roues sans vous soucier des habituels réglages. Le pilotage des bolides est intuitif et vous participerez à d…

Les 5 Jeux les plus vendus en France cette semaine

1er : Call of Duty : Black ops sur PS3Le blockbuster d’Activision réussit l’exploit d’occuper la première place du classement… avant même d’être sorti ! Ce Top 5 couvre en effet les ventes du 2 au 8 novembre, alors que la date de sortie officielle de Call of Dutyétait programmée le 10 novembre. Merci donc aux grandes enseignes qui ont décidé de commercialiser le titre dès le vendredi 6, obligeant les petits détaillants indépendants à leur emboîter le pas, au risque d’être poursuivis par l’éditeur.
2ème : Wii Fit Plus sur WiiJe vous avais dit la semaine dernière que Wii Fit Plus allait s’accrocher un bon moment dans le Top 5 des ventes. Alors si même la sortie événement de Call of Duty ne parvient pas à bouter le programme de remise en forme hors du classement, m’est avis qu’on en prend au moins jusqu’à Noël. « Regarde Tata, je t’ai acheté Wii Fit Plus avec la petite balance… c’est pour jouer sur la Télé avec ta Wii »… Et oui ! Tata a un gros pétard…
3ème : FIFA ultimate team sur PS3

test de Sturmovik IL-2 : Birds of Prey Xbox360

Sturmovik IL-2 est  une sortie d'OVNI sur console Xbox qui vient enrichir ma ludothèque. Trouver un simulateur de vol qui propose un haut degré de réalisme n'est en effet pas une chose simple sur console, et finalement il est même le seul représentant sur cette génération. 
Le titre propose de revivre différents combats de la seconde guerre mondiale, vus du ciel... avec de temps en temps quelques retours, brutaux, ou pas, sur la plancher des vaches. J'ai pu lire différents tests qui présentaient le titre comme pointu lorsqu'on passait dans les modes "réalistes" ou "simulateur" et ils ne mentaient vraiment pas. Si il est relativement facile d'enchainer les ennemis en mode arcade, réussir à se maintenir en l'air en mode réaliste est déjà une belle performance. 
A titre d'exemple sur Sturmovik IL-2 je n'ai toujours pas réussi à récupérer d'une vrille, chaque tentative se termine en crash test. Autre exemple, lors de mon premier atté…

L.A. Noire : coupable ou non coupable ?

J’ai aimé L.A. Noire, parfois il m’a ennuyé, mais je l’ai aimé. Je l’ai aimé car il est une expérience inédite, nouvelle dans le paysage des jeux vidéo, comme souvent avec les titres estampillés Rockstar. Bon cette fois-ci c’est la Team Bondi (aujourd’hui en liquidation judiciaire) qui s’en charge, studio fondé par Brendan McNamara, ex-boss de la Team Soho à qui l’on doit The Getaway. 
Si l’équipe de la Team Bondi ne dispose pas du grand talent de celles « rockstariennes » capables d’accoucher d’un RedDead Redemption,  elle se défend très bien, en ayant une vraie patte, de vraies propositions d’ambiance et de gameplay.
Car L.A. Noire c’est à la fois un jeu d’enquête, un jeu de tir, un jeu de flânerie etc…que l’on vit comme un bon bouquin, un bon polar sombre et prenant.
Avis réalisé à partir de la version Xbox 360. L.A. Noire est disponible depuis le 20 mai 2011 sur PS3 et Xbox 360. Il est développé par la Team Bondi et édité par Rockstar Games. Une version PC est attendue pour le 11 …

Suite du test du jeu DIRT 3

Fin du test sur DIRT 3 On apprécie la présence d’un co-pilote et ses indications au poil, surtout sur des circuits particulièrement sportifs comme Monaco, les spéciales ou les X Games. Cinq paramètres sont ajustables avant le début de la course : ABS, aide à la traction, pneus…et leur réactivité sur route est excellente, tout comme les dégâts, s’ils sont trop prononcés (roues et moteur) vous serz obligés d’utiliser un flashback ou de quitter la course prématurément.

Dirt est plaisant et ne demande pas un doctorat en conduite appliquée pour prendre son pied, un gameplay calibré à la perfection pour une accessibilité idéale. Le CODE VIP (fourni avec le jeu neuf, mais à usage unique) est obligatoire pour jouer en ligne et pour accéder à la totalité des voitures en solo… Une insulte aux vendeurs de jeux vidéo d’occasion. Dé-testable comme du sucre dans le réservoir de la Subaru. Utah : where are you ? Disparition de ce circuit, présent dans Dirt 2 et qui faisait la joie des baroudeurs…
Les…

Chronique du jeu DIRT 3

Genre : course
Editeur et développeur: Codemasters
Sortie : 24/05/2011
Déconseillé aux moins de 12 ans

Fini Collin McRae ou F1, Dirt 3 est le nom  raccourci de cette nouvelle mouture. Un nom amputé pour un jeu magistral, au plaisir de jeu incomparable et à la durée de vie monstrueuse !
Du rallye fun Made in Arcade comme on en avait pas testé depuis des lustres !

Le Mode Solo : Dirt Tour Un mode simpliste mais efficace, vous enchaînerez les épreuves ! Le système de niveaux et de points de réputation, gagnés à chaque course brillante, vous permettra de déverrouiller de nouvelles peintures, écuries, voitures et également des objectifs plus ambitieux. Des points bonus sont également à gagner lorsque vous n’utilisez pas de « flashback* » durant une course. *: système permettant de revenir quelques instants en arrière pour rejouer une partie de la course, à cause d’un virage raté par exemple, ou d’une grossière erreur de pilotage. Ils sont au nombre de 5 par course dans Dirt 3. Gymkhana : une vrai…