Accéder au contenu principal

Articles

Tiger Woods PGA Tour 2004 - fin

Gameplay sympathique Mettre une balle dans un trou ne parait à première vue pas spécialement compliqué... Pourtant, dans la pratique, nous allons voir que le jeu se montre assez technique. Tout d’abord et bien évidemment, le but ici est d’atteindre la cible sans dépasser le « Par » (le nombre de coups maximum auxquels vous avez droit pour mettre la balle dans le trou). Pour se faire, le jeu offre à votre disposition deux vues différentes : la vue aérienne (qui permet de voir le parcours de haut et de situer la distance qui vous sépare du trou) et la vue swing (qui permet au joueur de préparer son coup en jaugeant la puissance). Bien sûr, il ne suffit pas de viser et de tirer, sinon ça serait trop simple ! Plusieurs paramètres entrent en compte et se révèlent important pour espérer faire un beau parcours. Le vent, son orientation, le type de club, le type de terrain et de coup sont des facteurs à gérer à chaque approche. Tout cela procure au titre un intérêt certain et une jouabilit…
Articles récents

avis sur le jeu Tiger Woods PGA Tour 2004

Annoncé par le géant américain Electronic Arts il y a maintenant 9 mois, Tiger Woods PGA TOUR 2004 est désormais disponible chez tous les bons revendeurs de jeux vidéo et s’offre donc à nous pour une séance de test afin de savoir si, oui ou non, les jeux de golf ont de l’avenir sur N-Gage...


Nul doute n’est désormais permis : Electronic Arts n’oubliera pas la N-Gage. Malgré des ventes moyennes, le géant américain ne compte pas renoncer pour autant à la possibilité d’amasser facilement quelques dollars de plus. Tant mieux pour nous ceci dit, car même si les jeux EA sortis jusqu’à présent sont pour la plupart des adaptations de la GameBoy Advance, ils n’en sont pas moins bons et comblent des vides dans la ludothèque de la console de Nokia. Après le football  fifa et le football américain, les messieurs de EA ont donc confié à Ideaworks3D le soin de développer une version N-Gage de l’édition 2004 de la franchise Tiger Woods PGA Tour. Comme nous allons le voir tout de suite, si le golf n’…

test de Burnout 2 , Point of Impact- fin

- Sur les chapeaux de roue avec Burnout 2  Dans Burnout 2 lorsque l'on emprunte une voie en sens inverse, les voitures qui arrivent en face n'hésitent pas à faire des appels de phare ou à klaxonner ! En fait, les réactions des autres véhicules sont plus que convenables. Ils essayent, au possible, d'éviter les carambolages. Par contre, aussi étrange que cela puisse paraître alors que l'on grille des feux rouges, les voitures mettent, automatiquement, leur clignotant avant de tourner... Cependant, cet " indice " ne vous aidera pas si vous jouez en vue subjective... A ce propos, Burnout 2 ne propose que 2 vues : la vue subjective donc et une extérieure, montrant la voiture. Toutes 2 sont très jouables. Et pour ne jamais vous tromper de chemin, d'énormes flèches vertes ou croix rouges sont disséminé en bordure de virages pour vous indiquer la route à suivre... Pratique et efficace. 
Pour en revenir aux voitures, sachez que vous aurez le choix des armes parmi …

Test de Bodycount sur 360, fin

C'est pas ma guerre !

Les graphismes se veulent assez pauvres dans l'ensemble, mais sans être laids pour autant. Bodycount se contente d'une direction artistique faible, voire de bas niveau. La modélisation des personnages manque cruellement d'originalité (au passage, vous ne verrez pas plus de quatre types d'ennemis par stage, à croire que le clonage fait des miracles). Certaines portions de niveaux sont même réutilisées afin de faire office de mission. Le rendu de l'eau est clairement laid, les textures restent fades et les explosions ne dérogent pas à la règle. Toutefois la modélisation des armes reste assez bien réalisée. A noter que la grosse "innovation" du jeu réside dansla destruction d'éléments du décor (les murs la plupart du temps), mais on n'utilisera ce gadget du jeu que très peu souvent car il n'est pas question de stratégie dans Bodycount. Au final, nous sommes bien loin d'un Deus Ex : HumanRevolution ou d'un Black, l…

test du jeu Burnout 2 : Point of Impact

Le temps des courses en solitaire est révolu ! Need for Speed puis F1 ont ouvert la brèche et Burnout en a profité pour en transcender le principe parvenant même à dépasser le maître ! Et aujourd'hui, Burnout 2 : Point of Impact passe le cap supérieur et redonne, sans doute possible, ses lettres de noblesse aux jeux d'arcade ! Faites chauffer le moteur et apprêtez-vous à brûler des feux rouges tout en vous lançant, sous les yeux médusés des autres automobilistes, dans des carrefours encombrés...
Burnout 2 : à tombeau ouvert ! Si vous éprouvez une vive sensation de frustration lorsque vous prenez le volant et que vous voyez une bande d'escargots vous boucher la vue, alors que votre véhicule affiche tout de même plus de 200km/h au compteur... Gardez votre sang froid et munissez-vous d'un Burnout, le 2 tant qu'à faire ! Il vient tout juste de sortir. Dorénavant à vous la conduite en toute liberté, l'exutoire virtuel qui vous reviendra, au final, moins cher que de f…

Suite du Test du jeu Bodycount

The final (body)countdown

Pour ce qui est du multijoueur, Codemasters nous offre une expérience de jeu assez brouillon dans l'ensemble. Certes les modes classiques sont au rendez-vous (deathmatch, team deathmatch ou encore capture the flag), mais le gameplay reste très agaçant par la lenteur et la lourdeur de chaque mouvement effectué. De plus l'obligation de rester figé lorsque l'on zoom ne facilite pas les choses. Par exemple il sera impossible d'effectuer des tirs précis en plein vol, ou toute autre manœuvre délicate lors d'une attaque. Rester à couvert et tirer à vue reste, par conséquent, la meilleure solution.

Un troisième mode de jeu est disponible, il s'agit du "Bodycount". Ce dernier n'offre rien de plus au soft puisqu'il vous permet uniquement de rejouer les missions déjà effectuées à trois niveaux de difficultés différents, et ce dans le but d'augmenter le grade obtenu . Mode futile puisqu'aucunerécompense n'est a la clé s…

Test de Bodycount sur 360

Les FPS, de nos jours, tentent de pousser l'expérience de jeu au maximum en offrant, le plus souvent, une histoire complexe visant à immerger le joueur dans un scénario plein de rebondissements ou encore de nouvelles idées de gameplay enrichissant ainsi fortement le titre dans son ensemble. Bodycount n'en fait partie. En effet, le titre de Codemasters se contente d'une pseudo trame scénaristique bâclée afin de se concentrer sur des fusillades spectaculaires. Malgrédes lacunes apparentes, le jeu en vaut-il la chandelle ? C'est ce que nous allons découvrir à travers ce test.

Fight fire with fire

Vous incarnez un agent spécial du Network, une organisation dont l'objectif est de restaurer la paix sur la planète etde cesser toute guerre civile entrebelligérants, et ce par la force. L'histoire débute en Afrique de l'Ouest. Largué en parachute au beau milieu d'une guerre civile où deux factions s'affrontent, vous devez mener votre mission a à bien, à savoi…