Accéder au contenu principal

Test du jeu Need For Speed : The Run

  • Date de sortie: novembre 2011
  • Editeur: Electronic Arts
  • Développeur: Blackbox Studio
  • Genre: Course
  • Support: Xbox 360
  • PEGI: 12 ans et plus
  • Prix: 39.99 euros

200 rivaux, 4000 kilomètres à travers les Etats-Unis, une prime de 25 millions de dollars. Voilà le programme de Need For Speed : The Run qui vous invite à participer, d’après Electronic Arts,  à « la course de votre vie ». Une chevauchée chaotique et scriptée dont la démo m’avait laissé une bonne impression lors de la Gamescom mais qui à sa sortie a fait grand bruit non pas pour son contenu mais en raison de sa faible durée de vie.  Moins de 3 heures pour terminer le mode solo ? La réponse dans le test !

Jouabilité Need For Speed : The Run

vous place dans la peau de Jack Rourke qui, pour rembourser une vieille dette, est amené à participer à une méga course entre New York et San Francisco. C’est via ce scénario somme toute très anecdotique que vous allez être amené à participer à des courses totalement scriptées afin de remonter vos 200 concurrents et terminer en première position.
Le Run est divisé en 10 étapes qui correspondent chacune à une ville. Chaque étape comprend plusieurs segments avec différents objectifs qui seront la plupart du temps remonter une file de huit véhicules, dépasser trois concurrents qui jouent en équipe ou remporter un duel face à l’un des favoris. Avant chaque étape, on vous dit quel rang atteindre pour mener à bien votre mission. Le Run étant scripté de bout en bout, n’espérez pas grappiller quelques places supplémentaires grâce à votre talent de pilote, celles-ci étant définies à l’avance.

Vous aurez à disposition une jauge de nitro que vous pourrez remplir en roulant à contresens, en frôlant les véhicules venant en sens inverse ou encore en effectuant des sauts. Très classique dans le principe mais il faudra en user régulièrement afin de venir à bout de ses adversaires. Car script oblige, l’IA de ces derniers s’adaptera à votre conduite afin de venir vous titiller jusque dans les derniers mètres de la course.  Et pour encore augmenter la difficulté, des voitures de police tenteront d’arrêter votre course illégale en tentant de vous coincer ou en dressant des barrages. On notera cependant que par rapport à Burnout Legend , les forces de l’ordre dans NFS The Run interviennent de manière beaucoup trop scriptée et il suffira d’apprendre leur position, au cas où vous feriez prendre, pour les éviter par la suite.

En cas d’accident, vous pourrez utiliser l’un des 5 flashbacks mis à votre disposition mais vous ne déciderez pas à partir de quel point vous voulez respawn, c’est le jeu qui décidera pour vous en fonction du checkpoint atteint. Alors que NFS The Run penche très fort du côté de l’arcade, une sortie de route entrainera également l’utilisation d’un flashback.
Votre comportement en course sera récompensé par des points d’XP. Ces derniers vous feront grimper en rang de pilotage ce qui débloquera au fur et à mesure de nouveaux gadgets et surtout de nouveaux véhicules. En parlant des voitures justement, NFS The Run en propose pas moins de 65 issues de vrais fabricants. BlackBox Studio n’étant pas novice en la matière, la modélisation des véhicules est très réussie et on peut ressentir la différence de comportement selon le modèle choisi.

Techniques du jeu  Need For Speed

L’Autolog, que l’on a connu dans d’autres épisodes de la série, est de nouveau présent et permet de garder le contact avec ses amis disposant également du jeu et ainsi être au courant quand votre score a été battu. Très pratique pour lancer ou relever des défis.
Le mode multijoueur quant à lui vous permettra de vous opposer à 7 autres joueurs humains. Rien de bien transcendant  à ce niveau, on aura simplement la possibilité de choisir une série de runs parmi 6 séries de courses classées par catégories de véhicules. Seule chose originale, une roue des bonus avant chaque course définira la récompense pour le vainqueur du mini-championnat.
Le moteur du jeu Frostbite 2, utilisé pour Battlefield 3, permet d’afficher des graphismes  d’une fluidité saisissante et la sensation de vitesse est très bien rendue également. Les passages dans les montagnes rocheuses qui entraineront des avalanches parviennent à mettre la pression sur le joueur. On notera cependant quelques ralentissements sur certains passages où les explosions prennent une bonne partie de l’écran.

La mise en scène des cinématiques est très hollywoodienne et certaines d’entre elles se termineront par des QTE qui, si ils n’apportent pas grand chose, ont cependant le mérite d’occuper le joueur. La bande son est assez réussie et rythme parfaitement les courses. Le bruit des moteurs est également très réussi.
Et la durée de vie alors me direz-vous…. En fait, il faut compter environ 6 heures, cela dépendra de vos talents de pilote, pour venir à bout du run. Les 3 heures annoncées sur certains forums ou twitter ne tiennent en fait compte que du temps passé sur chaque segment sans tenir compte des échecs. Une décision risquée de la part des développeurs car la plupart des joueurs ne retiendront que ce temps affiché à l’écran. La cinquantaine de défis présents prolongera un peu cette durée mais le souci est que ces derniers ont un peu trop tendance à se ressembler.

Avis final :

NFS The Run est un bon jeu arcade malheureusement handicapé par son côté scripté qui cloisonne trop le joueur. Toutes les courses sont réglées comme du papier à musique ce qui ne donnera pas l’envie de recommencer le titre une fois fini. Car recommencer une course signifie revivre les mêmes évènements au même moment. Le titre est cependant très beau, rapide, fluide et saura provoquer une montée d’adrénaline dans certains passages. Bref, pas indispensable mais un bon choix pour ceux qui ont aimé jouer à Split/Second par exemple.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les nouveautés de FIFA 18

Presque 1 mois après la sortie de son excellent FIFA 18, Electronic Arts donne un nouveau souffle à son titre phare à l'aide d'un patch et d'un contenu supplémentaire plutôt alléchant.

Le pack Ultimate Team est un ajout de taille pour la licence. Il intéressera avant tous les amoureux de la gestion d'équipes et les collectionneurs de toutes sortes.

Ce mode vous offre la possibilité de gérer, sous forme de cartes, les joueurs de votre propre équipe, le but étant bien sur de rassembler sous votre commandement les meilleurs joueurs de la planète et de se mesurer à d'autres Dream Team.
Comment vous procurer des cartes ? Rien de plus simple, rendez vous dans le menu adéquat et choisissez la méthode qui vous plaît : achat, vente ou échange. Vous pouvez échanger une carte contre une autre ou mettre l'une des vôtres aux enchères (avec offre minimale, offre actuelle et temps restant pour surenchérir), mais le coeur du système reste l'utilisation des crédits fifa. Les…

TEST 360 - Battlefield : Bad Company 2

Bolivie, Chili, Népal... Battlefield Bad Company 2 compte bien, dans son mode campagne, vous faire faire le tour du monde ! Arme au poing évidemment, puisqu'il s'agit ici d'un FPS pur jus, challenger affirmé de l'ultra populaire ModernWarfare 2 d'Activision
On suit d'ailleurs l'histoire de cette campagne avec un intérêt certain, les phases d'action étant variées dans l'ensemble autant que les décors qui valent aussi le coup d'oeil. D'autant qu'on peut ici détruire une grande partie des bàtiments qui composent ces niveaux pour un spectacle pyrotechnique bluffant. Surtout lorsqu'on prend, par exemple, les commandes d'un char d'assaut. Dommage qu'à certains moments l'intelligence artificielle de vos coéquipiers soit surprenante pour ne pas dire franchement absurde.
Passons, car outre cette petite dizaine d'heures de jeu en mode campagne, l'intérêt de ce Bad Company 2 réside bien évidemment dans son mode multij…

Jouer défenseur dans Fifa Ultimate Team 18

voici quelques conseils pour les gamers fans de fifa 18 selon le site stat-foot.fr le spécialiste des news Fifa Ultimate Team.


Sur coup de pied arrêté, en phase défensive, assurez le marquage du plus grand joueur adverse !
Pour les mêmes raisons qui vous autorisent à monter aux avant-postes sur corner, en défense, prenez vos responsabilités sur les corners et les coups francs ! Restez au marquage du plus grand joueur de l'équipe adverse et empêchez-le de se montrer dangereux sur les ballons aériens !

 Si vous êtes sous pression, ne prenez aucun risque et dégagez le plus loin possible !
En plus d'être l'un des plus grands défenseurs de l'histoire, Franco Baresi se distinguait par ses chandelles, envoyées au loin sans ménagement. Si ça ne fait pas avancer le schmilblick, ça débarrasse ! Ces longs dégagements ont au moins le mérite d'écarter tout danger...

Si le second stoppeur est en duel avec un adversaire, jouez en couverture... Pour passer la seconde lame !
Quand l…