Accéder au contenu principal

Chronique du jeu Battlefield 3 sur PS3

Nous le savons tous, en cette fin d'année il y a les pros Call of Duty et les autres qui jouent à Battlefield. Je ne vous proposerais pas un comparatif des deux jeux, car premièrement je n'ai pas encore eu l’occasion de tester Call of Duty Modern Warfare 3 (puisque j'ai reçu la version Xbox 360 et je n'ai plus la Xbox) et deuxièmement car déjà un bon nombre de sites l'ont fait.
C'est donc après avoir fait le mode solo en mode normal et en ayant passé 14h22 sur le mode multijoueurs (je suis précis... mais merci Battlelog !) que je vous propose de découvrir mon avis sur Battlefield 3. Est-il à la hauteur de tout ce que nous entendons depuis déjà des semaines ? Son mode solo est-il vraiment complet ? Et est-ce que Battlelog est vraiment utile ?

Graphismes

On débute avec un point qui fait débat depuis la sortie du jeu. Alors que le jeu s’annonçait être splendide, ce n'est au final pas vraiment le cas. Mais en même nous n'avons vu jusqu’à maintenant que des vidéos du jeu tournant sur des PC qui sont des bêtes comme il n'en existent pas d'autres. Alors en même temps, il fallait un peu se douter du résultat. Après, je ne trouve pas non plus que le jeu est vraiment horrible. Je le trouve plutôt jolie et les décors sont très bien fini. Le jeu reste globalement très joli et il n'est pas si décevant que ça. Je dois avouer ne pas trop avoir comprit les critiques qu'il a reçu sur ce point car si on compare à un Call of Duty (bon, j’arrête de troller et pour info je l'ai vu tourner quand même donc je me permet de comparer). Le nouveau moteur Frostbite n'est pas à la hauteur de ce que l'on espérait mais il ne faut pas oublier que nous sommes sur console. Mais on notera tout de même que par exemple lors d'explosions, les particules sont vraiment très jolies tout comme les effets de lumières.
Note : 16/20

Jouabilité

Sur ce point, pas grand chose à redire. On reste sur un FPS et c'est toujours très maniable. On appréciera aussi de parfois devoir participer dans certaines cinématiques en devant appuyer sur une série de boutons à la suite. Je trouve plutôt que c'est bien accessible à la plupart des personnes et même n'ayant pas forcément une grande expérience avec les FPS. Je trouve les visés par exemple très précise. Sur ce point rien à redire, et ça ne gâchera en rien le plaisir de jeu.
Note : 18/20


Bande son

Alors là, chapeau ! On s'y croirait, un peu de plus est on est transporté dans la télé. On notera déjà le doublage qui est fait entierement en français et ça c'est toujours sympa. Après je dois dire que les commentaires fait lorsque vous jouez ne sont pas inutiles et c'est plutôt bien d'éviter que les memes paroles reviennent tel un robot qui vous parle... Ensuite tous les moindres bruitages sont justes parfait ! DICE à fait de l'excellent travail sur ce point, et on ne peut que les féliciter. C'est un vrai régal que de jouer à Battelfield 3 avec un home cinéma par exemple, les bruitages sont d'un réaliste surprenant et le moindre rechargement ou bien explosions vous feront croire que ça se passe dans votre salon (ou presque).
Note : 20/20


à suivre ...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique du jeu DIRT 3

Genre : course Editeur et développeur: Codemasters Sortie : 24/05/2011 Déconseillé aux moins de 12 ans Fini Collin McRae ou F1 , Dirt 3 est le nom  raccourci de cette nouvelle mouture. Un nom amputé pour un jeu magistral, au plaisir de jeu incomparable et à la durée de vie monstrueuse ! Du rallye fun Made in Arcade comme on en avait pas testé depuis des lustres ! Le Mode Solo : Dirt Tour Un mode simpliste mais efficace , vous enchaînerez les épreuves ! Le système de niveaux et de points de réputation, gagnés à chaque course brillante, vous permettra de déverrouiller de nouvelles peintures, écuries, voitures et également des objectifs plus ambitieux. Des points bonus sont également à gagner lorsque vous n’utilisez pas de «  flashback * » durant une course. * : système permettant de revenir quelques instants en arrière pour rejouer une partie de la course, à cause d’un virage raté par exemple, ou d’une grossière erreur de pilotage. Ils sont au nombre de 5 par co

Avis MORTAL KOMBAT True Blood

Genre: Combat Editeur: Warner Bros. Interactive Développeur: NetherRealm Studios Sortie: 21/04/2011 Déconseillé aux moins de 18 ans (PEGI +18) Les coups “Fatalités” du jeu: décapitations, bris d’os, éviscérations, démembrements, et j’en passe: un jeu déconseillé aux âmes sensibles! SiteOfficiel Test sur Xbox 360 par SV Anim Mortal Kombat : jeu culte pour la plupart des joueurs nés dans les années 1970/80, qui a toujours suscité des réactions diverses dans la communauté des combattants de salon depuis 1992, on ne peut pas rester indifférent devant ce tsunami d’hémoglobine! Remis au goût du jour, qu’est ce que donne ce neuvième épisode? Nous allons le voir ci-dessous! GRAPHISMES: 17/20 La 2D est tout d’abord un bon choix, pour le retour en grâce de MK, tel un très bon BlazblueContinuum Shift, les studios NetherRealm commencent à nous plaire! Mixer la source du gameplay du titre original avec les graphismes version 2.0 donne un rendu jouissif! MK n’a jamais été aussi fluide

test du jeu Burnout 2 : Point of Impact

Le temps des courses en solitaire est révolu ! Need for Speed puis F1 ont ouvert la brèche et Burnout en a profité pour en transcender le principe parvenant même à dépasser le maître ! Et aujourd'hui, Burnout 2 : Point of Impact passe le cap supérieur et redonne, sans doute possible, ses lettres de noblesse aux jeux d'arcade ! Faites chauffer le moteur et apprêtez-vous à brûler des feux rouges tout en vous lançant, sous les yeux médusés des autres automobilistes, dans des carrefours encombrés...   Burnout 2 : à tombeau ouvert ! Si vous éprouvez une vive sensation de frustration lorsque vous prenez le volant et que vous voyez une bande d'escargots vous boucher la vue, alors que votre véhicule affiche tout de même plus de 200km/h au compteur... Gardez votre sang froid et munissez-vous d'un Burnout, le 2 tant qu'à faire ! Il vient tout juste de sortir. Dorénavant à vous la conduite en toute liberté, l'exutoire virtuel qui vous reviendra, au final, mo