Accéder au contenu principal

test du jeu Burnout 2 : Point of Impact

Le temps des courses en solitaire est révolu ! Need for Speed puis F1 ont ouvert la brèche et Burnout en a profité pour en transcender le principe parvenant même à dépasser le maître ! Et aujourd'hui, Burnout 2 : Point of Impact passe le cap supérieur et redonne, sans doute possible, ses lettres de noblesse aux jeux d'arcade ! Faites chauffer le moteur et apprêtez-vous à brûler des feux rouges tout en vous lançant, sous les yeux médusés des autres automobilistes, dans des carrefours encombrés...
 

Burnout 2 : à tombeau ouvert !
Si vous éprouvez une vive sensation de frustration lorsque vous prenez le volant et que vous voyez une bande d'escargots vous boucher la vue, alors que votre véhicule affiche tout de même plus de 200km/h au compteur... Gardez votre sang froid et munissez-vous d'un Burnout, le 2 tant qu'à faire ! Il vient tout juste de sortir. Dorénavant à vous la conduite en toute liberté, l'exutoire virtuel qui vous reviendra, au final, moins cher que de finir dans un fauteuil ou avec un abonnement de 10 ans chez un thérapeute...
D'ailleurs, on ne pourra pas reprocher à Criterion Games de faire l'apogée de la conduite dangereuse ou de prendre un plaisir malsain à offrir un ralenti à l'occasion de chaque accident... Car Burnout 2 : Point of Impact n'est pas Twisted Metal et encore moins Carmaggedon ! Ici tout est lisse : pas d'explosions, pas de pilote visible dans la voiture et les rues sont inhabitées. Tout nous pousse donc à croire qu'ici la conduite de virtuose prédomine sur l'envie de jouer au Bad Boy de la route et de cartonner tout ce qui bouge ! Sinon rendez-vous dans le mode dédié : le mode Crash. Il consiste à percuter un maximum de véhicules, et donc à faire le plus de dégâts possibles, en déboulant, par exemple, dans un carrefour ou sur une route embouteillée. Tout y passe : cars, camions, Pick-up... Seules les motos sont épargnées, car (même avec un casque) cela aurait relevé de la boucherie... Burnout 2 : Point of impact fait certainement dans le sensationnel mais ne tombe pas dans ses travers.
Dans les autres modes de jeu, les carambolages seront plus pénalisant que gratifiant. Le but étant évidemment de franchir la ligne d'arrivée avant ses adversaires ! Au coeur du jeu, dans le mode Championnat, vous retrouverez de multiples Grand Prix (face à 3 concurrents), des Courses Poursuite (digne de Chase HQ, vous pilotez une voiture de police et devez stopper un autre véhicule) ou bien encore des Face à Face. Dommage que dans le mode Poursuite on ne puisse pas de temps en temps jouer le rôle du malfrat ! A moins d'y jouer à 2 dans le mode multijoueurs... Avec tout ça, on en oublierait presque la présence, récurrente, des modes Course simple et Time Attack (Contre la montre.)
- Pied au plancher !
Toutefois, avant de vous prendre pour Fangio sur les routes, vous serez obligé de passer par l'Offensive Driving 101. Une auto-école où l'on vous apprendra à frôler des voitures, à rouler à contre-sens, à déraper comme un malade et enfin à exécuter des vols planés en percutant les nombreuses bosses qui parsèment les circuits... Et tout ça dans le but de remplir une jauge de " Turbo " qui vous octroiera, durant une poignée de secondes, une accélération fulgurante comparable à un shoot d'adrénaline ou au décollage d'une fusée... Ca décoiffe ! Mais prudence ! Car les accidents provoqués feront sensiblement baisser la-dite jauge.
Et vous aurez de quoi vous amuser avec plus d'une demi-douzaine de circuits déclinés en une trentaine de variantes (Reverse, nouvel embranchement...) à l'instar de Ridge Racer. A ce sujet, les lieux traversés s'inspirent de décors de carte postale : Bord de mer, Montagne, Désert, Californie... De plus, en moyenne, le nombre de tours à effectuer est modulé en fonction de la taille du circuit à parcourir ! D'une course à une autre, on peut passer de 2 tours de 3 minutes à 5 tours d'une minute chacun... En plus du trafic, ces variations cassent l'uniformité du championnat.
En parlant des circuits, il faut avouer qu'ils ne manquent pas de charme avec des courbes à damner le plus pieux des hommes... Ils sont tantôt sinueux puis se transforment en de monstrueuses routes (3 voies) avant de se bosseler et de vous avaler dans un tunnel ! D'autre part, selon votre témérité, différents chemins s'ouvriront à vous...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique du jeu DIRT 3

Genre : course
Editeur et développeur: Codemasters
Sortie : 24/05/2011
Déconseillé aux moins de 12 ans

Fini Collin McRae ou F1, Dirt 3 est le nom  raccourci de cette nouvelle mouture. Un nom amputé pour un jeu magistral, au plaisir de jeu incomparable et à la durée de vie monstrueuse !
Du rallye fun Made in Arcade comme on en avait pas testé depuis des lustres !

Le Mode Solo : Dirt Tour Un mode simpliste mais efficace, vous enchaînerez les épreuves ! Le système de niveaux et de points de réputation, gagnés à chaque course brillante, vous permettra de déverrouiller de nouvelles peintures, écuries, voitures et également des objectifs plus ambitieux. Des points bonus sont également à gagner lorsque vous n’utilisez pas de « flashback* » durant une course. *: système permettant de revenir quelques instants en arrière pour rejouer une partie de la course, à cause d’un virage raté par exemple, ou d’une grossière erreur de pilotage. Ils sont au nombre de 5 par course dans Dirt 3. Gymkhana : une vrai…

Avis MORTAL KOMBAT True Blood

Genre: Combat
Editeur: Warner Bros. Interactive
Développeur: NetherRealm Studios
Sortie: 21/04/2011
Déconseillé aux moins de 18 ans (PEGI +18)
Les coups “Fatalités” du jeu: décapitations, bris d’os, éviscérations, démembrements, et j’en passe: un jeu déconseillé aux âmes sensibles!
SiteOfficiel

Test sur Xbox 360 par SV Anim
Mortal Kombat: jeu culte pour la plupart des joueurs nés dans les années 1970/80, qui a toujours suscité des réactions diverses dans la communauté des combattants de salon depuis 1992, on ne peut pas rester indifférent devant ce tsunami d’hémoglobine! Remis au goût du jour, qu’est ce que donne ce neuvième épisode? Nous allons le voir ci-dessous!
GRAPHISMES: 17/20 La 2D est tout d’abord un bon choix, pour le retour en grâce de MK, tel un très bon BlazblueContinuum Shift, les studios NetherRealm commencent à nous plaire! Mixer la source du gameplay du titre original avec les graphismes version 2.0 donne un rendu jouissif! MK n’a jamais été aussi fluide, et la 2D évite un…